Menu

BELIER, la tête la première

Menu astro
Je fonce donc je suis ! Telle est la devise de ce signe du renouveau, du début des choses, comme le printemps dont il signale la naissance. L'âne et le Bélier sont têtus, c'est leur point commun. Mais l'âne refuse d'avancer, et le Bélier de reculer. On charge le premier, et c'est le second qui charge. L'âne n'est pas un signe du zodiaque. Ils sont donc, finalement, tout à fait différents. Pour en revenir à nos moutons, le Bélier prend les choses de front, il est sujet aux coups de tête. Au moyen âge, on l'appréciait pour ses talents à ouvrir certaines portes. C'est un malheureux qui tourne en rond s'il n'a rien à enfoncer. Si vous aimez un Bélier, n'oubliez pas de lui fermer la porte au nez, de temps en temps, pour son bien-être. Le Bélier a la bougeotte. Il a besoin de se lancer dans toutes sortes d'actions, après avoir longuement réfléchi pendant quelques secondes. Et tout obstacle y est, évidemment, le bienvenu. Mais, s'il adore faire des démarrages, qu'il réussi fort bien d'ailleurs, c'est un finisseur médiocre. Ceci tient au fait que son parcours n'est qu'une suite ininterrompue de démarrages dans toutes les directions, sans doute.

Premier signe du zodiaque (21 mars au 20 avril) - Planète associée Mars - Elément Feu - Mode: cardinal - Métal: fer, acier - Jour: mardi - Maison 1 - Couleur: rouge vif - Anatomie: tête .
texte personnel créé en 2002 pour Esopole.com et piraté depuis par plusieurs sites et blogs.